Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 19:01

Oui je sais cela faisait longtemps, mais cette fin d'année à été bousculée.

J'aimerai comprendre pourquoi certains ont droit à leur lot quotidien de bonheur et pas les autres,

Comment certaines filles font elles pour tomber sur le bon et pas d'autres? 

J'ai certes compris beaucoup de choses ces derniers mois, mais je crois au final que ça ne changera rien.

Tout d'abord pourquoi n'ai je pas écris depuis longtemps. Je vais être très franche, la première raison est que ce blog était pendant un certain temps essentiellement destiné à reconquérir Bastien, oui souvenez vous le Connard.
Je n'ai aucune honte à le dire aujourd'hui après avoir pris du recul, et je sais même que tu liras certainement ces lignes, mais ce n'est pas grave, d'ailleurs ce sont les dernières que tu liras de moi.
Oui Bastien, pendant des semaines, des mois, même des années peut être, j'ai nourri l'illusion qu'il pourrait revenir, que notre amour aurait été plus fort que tout, cherchant même à me mentir à moi même à ce sujet.

Pourquoi une telle honnêteté aujourd'hui, car je souffre beaucoup de la solitude dans laquelle je suis. Et qu'il ne sert à rien de dissimuler. 

Je ne me plains pas de ce que j'ai, bien au contraire je crois que j'ai la chance d'avoir une existence dorée, mais qu'est ce que ces bonheurs sans la joie d'être accompagnée?
Des amis me direz vous?
Je ne crois même plus à l'amitié, la vraie, celle qui fait qu'on peut compter sur quelqu'un à chaque instants.

J'envie ceux qui connaissent tout ça, j'envie celles qui vivent aux côtés de l'homme qu'elles aiment, j'envie ces amies qui sont unies, j'envie ces familles où il y a des frères et des soeurs.

On m'avait souvent dit qu'un jour je souffrirai de ne pas avoir de frères ou de soeurs, je m'accrochais obstinément en me disant que j'avais géré pendant si longtemps qu'au final je gèrerai encore, mais là une fois encore j'avoue ma grande faiblesse.

Alors cette grande question : de quoi sera fait 2010 mes amis?

Je pense que pour moi de pas grand chose. Oui j'ai été battante, j'ai survécu à toutes ces petites absurdités qui me sont arrivées, mais je n'ai plus trop le courage...

Je crois qu'être fort ne sert pas à grand chose non plus, je crois qu'il faut savoir faire face en toute simplicité à ce que l'on est... et moi je suis... seule.

Ecrire me faisait à une époque le plus grand bien, mais dorénavant je n'écrirai plus. 

Comme ce blog n'appartient pas qu'a moi, mais aussi à Elsa et que je n'ai plus de contact avec elle, je le laisserai ouvert, parce que ce sont ses mémoires et ses péripéties. Mais à partir de ce soir je n'écrirai plus.

Je vous souhaite en tout cas de tout coeur tout le bonheur du monde, vous qui certaines fois avez trouvé réconfort dans ces lignes et avez peut être pensé que vous n'étiez pas seuls. Vous qui avez continué de lire alors que je n'écrivais plus. Vous qui m'avez envoyé des messages.....

Aux désespérés et aux solitaires, je dirai ne perdez pas espoirs, j'ai des tas d'exemples positifs autour de moi. Bastien a obtenu le pardon de sa petite amie, Elsa a trouvé l'amour, Uchla aussi, des amies qui croyaient que tout étaient perdu sont devenues maman, des personnes âgées continuent de vieillir ensemble. Tout n'est pas perdu, sauf pour certains pots cassés dont le couvercle a dû partir à la poubelle....

Belle et longue vie...AU REVOIR.

Repost 0
Published by Les acharnées
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 01:54
Qu'est ce qu'une boîte à souvenir?

Ce sont tous ces endroits qui vous rappellent des moments de votre passé, ou des gens.
Aujourd'hui dans l'ordre je suis passée devant l'appart d'Uhcla, on avait passé des soirées sympa là bas, et c'était des jours heureux, et puis ce soir je suis allée aux Lavandières avec un pote.
Du coup j'ai repensé à tous ces moments avec Zaza, et à cette soirée avec Bastien, et forcément me sont revenus en mémoire tous ces instants du passé.
Et puis il y a aussi toutes ces vieilles chansons qui rappellent des moments ou des gens, et c'est inoubliable, des images reviennent, inscrites à jamais dans nos mémoires elles nous hantent.
Pas un moment de déprime, juste le constat que la vie a été à un moment donné quelquechose de différent et que tout évolue toujours....
Je soir j'ai ouvert une boîte à souvenir, mais je me dis aussi que tous les moments que je vis actuellement sont autant de boîtes à souvenir rangées sur les étagères de ma mémoire, et que je finirai par rouvrir tôt ou tard. 
Repost 0
Published by Les acharnées
commenter cet article
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 01:45

Il y a des fois comme ça où les souvenirs reviennent.
Sans savoir pourquoi ni comment, on se réveille le matin et il y a ces rêves qui ont rempli votre nuit et ont fait remonter à la surface des évènements, des personnes...

C'est ce qui s'est passé aujourd'hui!
J'imaginais cette histoire aux oubliettes, mais elle refait surface, et du coup on a envie de se saisir du téléphone et de tenter... tenter de savoir si ce dont on a rêvé est vrai, si peut être les choses ont changé. Mais...

Les doutes valent mieux parfois que certaines certitudes!

Et que faire quand le passé s'inscrit dans votre présent? Est-ce le signe que tout n'est pas oublié? Ou simplement un banal rêve sans conséquences?  Et puis durant la journée, le rêve se prolonge. On pense alors à des gens qui eux vous ont certainement déjà oublié. Ou alors ces personnes pensent elles encore à vous? Rêvent elles aussi de vous?

Et là on imagine... si on se revoyait? Si on se croisait? Si ça changeait?

Mais au final...juste une journée comme les autres. Une journée vers demain sans ceux qui ont quitté votre vie depuis longtemps.
Mais une vie avec de nouvelles personnes.
Et puis des sentiments qu'on ne savait pas, des choses qu'on imaginait pas, des situations qui perturbent.

De quoi sera fait demain??? Je vous le demande, et il n'est alors pas impossible du tout que peut être ces personnes dont vous rêvez refassent surface un jour, pour notre plus grand bien voire à nouveau pour notre plus grand mal...

Et vous vous en pensez quoi ???




Repost 0
Published by Les acharnées
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 22:29
Même si depuis quelques mois je n'écrivais plus je surveillais mon blog....
 
Comme beaucoup de bloggeurs, je surveille la provenance de mes lecteurs, et je m'amuse même énormément en découvrant les phrases tappées sur les moteurs de recherche pour arriver jusqu'ici.

Toutefois un fait m'avait déjà marquée, sans que je le relève particulièrement, mais là les jours, les semaines et les mois ont passé, et je découvre toujours aussi ahurie la phrase la plus tapée sur google...
Et bien c'est "comment cacher un cocard" ou "honte de mon cocard" et encore des "dissimuler un cocard", "que mettre sur un cocard" , "faire disparaitre mon cocard"....

Et soudain cette question inquiète....serait-ce des femmes?
 
Quelquechose à voir avec la violence conjugale?
 
Au départ je ricanais bêtement en me disant "et bien, qu'est ce qu'ils se bagarrent les mecs", mais en y prêtant plus longuement attention, je me rends compte que ce ne sont pas des histoires de bagarre ou tout du moins pas celles auxquelles j'avais pu penser initialement.

Et d'un coup je mets des images sur ces faits divers dont on entend tellement parler.

Y aurait il des femmes battues qui aterrissent sur mon site par hasard????

Si c'est le cas, je vais vous livrer le fond de ma pensée.... fuyez, Car à mes yeux un homme perd sa virilité le jour où il lève la main sur une femme.
Allez chercher dans ces blessures, ces cocards, la force de mettre un terme à tout cela.

Coupable? Non aucune femme n'est coupable, et le seul devant éprouver ce sentiment est celui qui lève la main et laisse s'abattre sa rage sur celle qui n'a rien demandé.

Je ne sais pas si je suis sur la bonne voie, ou si c'est mon esprit parano qui s'évade, mais si mes hypothèses sont justes, sachez qu'on en sort et que rien ne justifie de telles souffrances.

Mille excuses à ceux qui ne sont pas concernés par ce post, mais c'est un apparté que je souhaitais faire, juste au cas où... 
Repost 0
Published by Les acharnées
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 02:10
Je m'en vais vour raconter une histoire..... une belle histoire.... qui aurait pu être un conte de fée si la vie en avait décidé autrement.

Il était une fois une jeune femme qui rentrait tout juste du pélerinage de St Jacques de Compostelle.
Au retour de ce pèlerinage, elle se promit de ne plus tomber dans les filets de n'importe quel truand, mais aussi de se préserver le plus longtemps possible des avances du sexe opposé...

Elle y parvint d'ailleurs pendant plusieurs mois. Puis vint un voyage à l'autre bout du monde. Un déplacement durant lequel elle n'avait d'yeux que pour son travail et ses diverses missions sur place.
Elle se retrouva, 17 ans plus tard, dans une ville qu'elle ne connaissait que trop bien puisqu'elle y avait vécu son premier grand amour. Et par le plus beau des hasards, c'est dans cette même ville, à 10 000km, qu'elle vécu à nouveau ce sentiment très fort.
Comme d'habitude dans sa vie, la magie s'empara de ce moment, qui elle le sait désormais restera unique dans son existence.
Elle croisa le regard d'un homme, ce regard ne dura que quelques secondes, mais si intenses....
Il revint vers elle, par un subterfuge, ne tenant plus de ne pouvoir l'approcher.
Il fit déposer dans sa chambre une bouteille de vin et des chocolats, elle finit donc par céder et écouter ses avances. 
Dans la conversation elle apprit qu'il était arrivé là à l'âge de 2 ans mais que sa ville natale était... St jacques de Compostelle!!!
Un élan de tendresse, un partage d'émotions, et la vision de cette croix jacquaire tatouée au creux de son aisne...

Ce garçon s'appelle Raphaël, cette jeune femme c'est moi.

Cette histoire, celle d'un coup de foudre partagé, ne dure plus et s'est éteinte aussi vite qu'elle s'était allumée. Mais les souvenirs persistent.

Croyez vous aux coincidences?

Qu'est ce qui explique qu'à 10 000km de chez moi, dans une ville où j'ai appris l'amour il y a 17 ans, j'ai pu à nouveau éprouver ce sentiment? celui ou un instant fugace, on se plonge dans le regard d'un autre, si profondément qu'on a l'impression de s'être toujours connus, déjà aimés; et que l'on sait à l'avance que l'on va devoir se quitter?
Rencontrer à nouveau l'Homme que l'on mérite....celui qui répond à tous les critères sauf un : il n'est pas à vos côtés!
C'est donc ça l'amour aussi , savoir trouver dans l'éphémère la réponse aux besoins que l'on a, savoir laisser s'échaper ce bonheur que l'on tient entre ses mains, savoir le savourer intensément le temps d'un baiser, d'un compliment, d'une caresse.
Et voir dans des signes extérieurs que l'on ne s'est pas trompé. Accueillir en son seing les éléments écrits pour soi, en acceptant qu'ils ne soient qu'une parenthèse, mais que celle ci prenne plus de place dans votre existence que toutes les longues phrases qui la construise.

Cette histoire est pour toi Raphaël, et parce que je te l'ai promis, et pour tout ce qui fait qu'en quelques heures nous avons vécu une vie, je te dédie ces quelques lignes afin de ne jamais oublier tes mots, tes gestes et ce moment magique que nous avons partagé.


Je t'ai aimé aussi fugacement qu'intensément. Mais aussi fort qu'en ce même endroit il y a 17 ans.



 
Repost 0
Published by Les acharnées
commenter cet article
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 20:15

Après m'être posé la question.... j'écris j'écris pas, le syndrôme de la page blanche puis le manque d'envie, au final here I am again...
Pourquoi je suis revenue? Peut être parce que j'ai à partager n'est pas terminé, peut être aussi car il m'aura fallu du courage pour arriver à certaines conclusions.

Une chose qui est sûre, c'est que le retour de ce pélerinage m'a chamboulée.

Certains d'entre vous savent ils ce qu'être en paix avec soi même peut vouloir dire?
Car moi j'ai trouvé ce sentiment.
Rien à voir avec le fait que je sois plus ou moins sage qu'avant, mais juste que j'ai touché au but dans la connaissance de mon MOI, et presque réussi sur ce même plan de l'acceptation de ce MOI.

Il faut du temps pour en arriver là, mais ce temps est raccourci quand on le passe à marcher et à partager avec les autres.
De la solidarité, des rencontres, des miracles de vie.
De la beauté, des difficultés, des rires des larmes, des surprises, de l'extase.
Du mysticisme, du manque, de la solitude, des claques.
Du ras le bol, de l'envie, du courage, de la lassitude.

Tout ça en 21 jours, tout ça avec les Autres, tout ça face à soi.
Un seul juge, un seul maître, un couperet qui tombe, une tête coupée, celle de notre vie d'avant. car je vous le dit humblement. Il y a une vie avant St Jacques et une vie après St jacques, mais plus jamais de vie sans....

Et ces choses qui nous poursuivent, mais plus de course au bonheur, au mieux au plus.... non juste une acceptation de ce que l'on est de ce que la vie nous donne, et des décisions aussi durent soient elles....

Qu'est-ce qui a changé en moi?

Ma vision de la vie, des autres, de l'autre, de moi....

Mon aptitude au bonheur.

Ma force à décider de ce que je veux, mais qui en passe par accepter ce que je ne voulais pas.

Et la solitude? Toujours là, mais tellement rien à voir. J'ai réussi à peindre ce mot de couleurs positives et agréables.

Du une des conclusions à retenir ? Si le prix de la liberté celle avec un L majuscule est de devoir payer le prix de la solitude, c'est tambours battants que j'accepte de payer ce prix!!!!

Mais bien d'autres conclusions que je vous racnterait au fur et à mesure, mais pour le moment surtout je vous rassure, je n'ai pas changé. Toujours aussi pétillante, aussi maladroite, aussi garçon manqué, vivant des aventures toutes plus folles les unes que les autres....

très chers lecteurs.....à très vite!!!!!
    


 
Repost 0
Published by Les acharnées
commenter cet article
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 18:19
Je vous écris du chemin de St Jacques. Partie il y a 9 jours, je me suis dit que je ne tiendrai pqs, surtout après la première étape des Pyrénées!!!!
Mais j'y suis, si dur que ce soit, et c'est mqgique. Cela n a pas de mot, il faut le vivre! Chaque soir on se dit que c'est le dernier, et qu'aux vues des douleurs qui nous tiennent, le lendemain sera infranchissable, mais chaque mqtin on repart vers une nouvelle étape, á la découverte de soi et des autres.
Cela parait mystique, et on peut dire que quelquepqrt celq est le cas.

Je vis des moments inoubliables, des instants de douleur et de joie. Je rencontre des êtres fantastiques, et les choses avancent peu à peu.

En attendant j'ai fait 200km et je vous promets de poster sur cette expérience à mon retour.

Repost 0
Published by Les acharnées
commenter cet article
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 10:50

UB

Quel week-end!!!

Alors ce samedi, a été d'entre tous le jour le plus long de la semaine.

Ludo est venu me récupéré vers 16h30 à l'appart de Perrine et là....... le périple à commencé, vélib jusqu'à la Concorde, boutiques rue du Faubourg St Honoré, ballade sur Paris Plage, sortie le Marais pour manger une glace, ballade, re vélib pour trouver un bar et prendre l'apéro.... mon favori? Un bloody Mary, messieurs pour me séduire vous avez la recette! Je le trouve capiteux, vif et suave!!!

Nous devrons d'ailleurs retourner au Dandy pour reprendre l'apéro, nous avons rendu un petit service au serveur, donc, nous avons eu le droit à un égard et la promesse qu'il se souviendrait de nous! Donc en septembre.....

Puis ré vélib pour trouver un endroit pour dîner.... tout était blindé, alors nous avons fini dans un endroit que je ne saurai que trop vous recommander " le Livingstone", un resto lounge où l'on sert des aveurs thaïlandaises. Le prix est un peu élevé, mais la nourriture et le service sont irréprochables! Quant à la carte des vins, peu étoffée mais de bonne qualité!
Nous avons bu un petit vin chilien bio...huuuum ..... une belle rondeur, long en bouche juste ce qu'il faut et très fruité. Bien tanique comme je les aime....

Puis nous avons décidé d'aller à l'UB (Urgence Bar), toujours en vélib....au passage j'ai les mollets dans un état!

Franchement à recommander. Je n'aime pas autant que le footsie car on ne peut y danser, mais très sympa, les cocktails sont servis dans des biberons, et Max le barmann est un vrai de vrai.... vous savez, le regard langoureux, la discussion facile, quelques muscles, un joli sourire et faisant des shows à la Tom cruise lors de la préparation des cocktails..... alors si vous ne connaissez pas .... foncez!!!
Nous y avons rencontré un jeune homme adorable qui nous a impressionné alors que nous étions bien partis pour nous moquer de lui! YUKI : il est vice champio, du monde de yoyo artistique! Et oui messieurs dames, cela existe! lol
Je vous laisse deviner mes moqueriez au moment où Max m'en a parlé, mais quand Yuki a commencé sa démo, là je dois avoir avoir fermé ma grande bouche!
Il fait des trucs avec ses yoyos....impressionnant! C'est à voir!
Et nous avons aussi rencontré Laurent : attention...... le magicien du usée Grévin!!!!

HEY elle connaît du beau monde la Patricia!!!! Jaloux....... MDR

Puis c'est sous la pluie que nous avons repris les vélib vers 5H du matin! Choueeeeeeeeeeeeeeeeeettttttttteeeeeeeeee une ballade sous la pluie....

Autant vous dire que le réveil n'a pas été d'une grande simplicité le lendemain!!!! Mais après un bon petit brunch, je suis partie faire le taxi et accompagner ma mère et chercher les chouchous, un truc sympa du style.... 14h00 maman à Orly, attendre 16h30 car décolle à 17h et partir pour être à 18h40 à Roissy, mais découvrir que ce n'est pas un peu de retard qui m'accueille mais 2H00. Cela ne m'a pas empêché de boire une petite coupe avec mes revues!

Vous vous souvenez une fois je vous avais parlé de ma théorie du fil invisible, que les gens sont reliés entre eux et se voient et se rencontrent dans des circonstances imprévues, ce qui suscite d'ailleurs la phrase "le monde est petit", peut être mais on ne croise jamais ceux que l'on souhaite!!! lol
Moi par exemple, depuis deux ans je n'ai jamais croisé mon connard dans le Marais, alors qu'il y va da temps à autre!
Mais hier j'ai croisé un dentiste; je ne citerai pas son nom, mais il officie dans un des plus cabinets du 17ème, et je suis tombé sous le charme eurasdien de cet homme.  Bon il est marié je crois! Bref, on ne s'est vu que 2 fois 30mn et voilà je l'ai trouvé charmant et doux et gentil! Passons!
Hier je l'ai croisé à l'aéroport et bizarrement, j'ai repnesé à lui dans la journée et la soirée. Je ne le reverrai peut être pas, mais hier ce fut marrant, il cherchait son desk d'eregistrement, je l'ai interpellé, il avait l'air content de me voir. On a bavardé quelques instants et nous nous sommes séparés. Mias il m'a laissé une agréable impression.

Et voilà, les chouchous mon ramenée à la maison, nous avons prix un verre de rosé ensemble, nous avons rit un peu et après leur départ, je me suis endormie sur mon canapé devant les experts, et je me suis trainée lourdement jsuqu'à mon lit vers minuit!!!

Et quelques jours me séparent du Portugal, mon pays, ce pays que j'aime tant. Je n'y passerai que 4 jours avant mon périple de St Jacques, mais j'ai besoin de cette petite source de bonheur, d'énergie!

Et j'ai appris quelque chose ce week end au contact de Max et Yuki, c'est qu'une erreur passe bien mieux si elle n'est pas oulevée par celui qui la commet! Je reviendrai peut être plus profondément sur cette pensée un autre jour!

Milliards de baisers à ceux qui souhaitent les recevoir!

Repost 0
Published by Les acharnées
commenter cet article
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 19:12

J'ai encore visité des appartements hier, et j'ai craqué sur un petit appart avec une grande terrasse magnifique! En plein centre ville de Montmorrency!
Je cogite, je cogite...

Puis j'ai fêté avec 2 jours de retard les 1 an de bébé Jade, la fille de ma meilleure amie Constance.
Je ne vois pas Constance très souvent, mais maintenant que nous sommes plus proches géographiquement, ce sera peut être plus simple!
Une amie à elle est venue nous rejoindre pour l'apéro Elley....une histoire proche de la mienne, mais quand même en pire! Plus de souffrances, mais elle vit aujourd'hui une histoire d'amour sublime.
Cette fille est d'une gentillesse extraordinaire. Nous avons passé un bon moment! Moi je pars sur le chemin de St Jacques et Elley part 1 an en sac à dos en Australie! Le même besoin la même quête, mais vécue différement.
Nous nous sommes promis de nous revoir à la rentrée pour que je puisse tout lui raconter.
Constance elle est inquiète de me voir partir seule, j'essaye de la rassurer, elle est très protectrice avec moi. C'est un rôle que nous avons inversé vers mes 27 ans. Depuis cet âge elle prend certainement plus soin de moi que moi d'elle!

Nous sommes ensuite venues dîner n tête à tête sur la terrasse de mon amie Perrine qui m'a prêté son appartement terasse dans le 15ème. On a rit à en pleurer parfois! Et je l'ai déposée chez elle à 1h30. Sur  le chemin du retour Arnaud m'a passé un coup de fil en me proposat de les rejoindre à la Cave St germain, nous avons donc pris une petite coupe pour fêter elur départ en vacances et nous avons dansé, le tout jusqu'à 4h presque, et je suis rentrée me coucher, et sombrer dans les bras de Morphée vers 5h après un peu de lecture.

Quelle belle soirée...

Une loi naturelle veut que l'on désire son contraire, mais que l'on s'entende avec son semblable.
L'amour suppose des différences. L'amitié suppose une égalité.
Fraçoise Paturier




Repost 0
Published by Les acharnées
commenter cet article
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 00:33

Le départ approche!
J'ai un peu peur!
Mais je persiste...j'ai dit que je le ferai et je vais le faire!
Aujourd'hui j'ai obtenu ma crédence pour effectuer le chemin de St Jacques dans les conditions requises.
Je suis fière, j'ai hâte et d'un autre côté, j'ai un peu peur.... bref!

J'ai passé un bout de mon après midi avec Pascal, quelqu'un qui commence à prendre de la place dans mon quotidien, et une fois de plus, je suis surprise par les propos que certains hommes peuvent tenir, et je me rends compte de la méfiance que je peux éprouver...Mais qui est donc Pascal?
Un homme de 36 ans rencontré il y a plusieurs mois, nous nous voyions de temps en temps, nous déjeunons ensemble et partageons nos points de vue respectifs sur la vie, nos impressions, nos désirs. ce sont toujours des moments agréables, mais de mon côté à part une pamoison complète devant sa beauté que je juge exquise...rien! (La triste histoire de ces derniers temps concernant mes sentiments!)

Et puis revu Bastien aussi, malgré moi! Si j'avais pû je m'en serait passé! Ce que ça me fait? Pffffff! Je ne sais pas exactement. Y a-t-il encore quelque chose qui nous lie l'un à l'autre?
Aux vues de nos réactions mutuelles, je dirai non.
Chaque fois nous nous éloignons plus, chaque fois notre passé commun se fait plus flou, chaque fois je me rends à une évidence : nous n'avons plus rien à partager, plus rien à nous raconter, plus rien à éprouver.
Je ne pourrai dire un an et demi après ce que je ressens exactement.
De la même façon que je serais incapable de savoir ce qu'il attend de nous.
Rien certainement! Et j'aimerai me promettre que ce Rien durera.

Nombre de personnes qui m'entourent sont souvent admiratives de ce trajet qui m'attend. Suis je irréaliste au point de ne pas me rendre compte de ce que cela représente? Suis je inconsciente de prévoir traverser l'espagne sur plus de 800km seule? Ou est ce réellement une preuve de courage et de témérité?

Lors de cette quête, car c'est au final de cela qu'il s'agit, je reviendrai avec MA vérité. Guérie de certaines blessures, et plus forte pour aborder les nouvelles. Aller chercher au fond de moi et mon coeur la réponse à des dysfonctionnements, et trouver à ce même endroit des réponses à mes douleurs.

Le courage est cette qualité supérieure qui nous permet de faire face d'un coeur égal aux multiples désagréments de la vie. Aller de l'avant, ne jamais reculer devant les difficultés, voilà le courage véritable
Citation de Sangaré Oumar

Repost 0
Published by Les acharnées
commenter cet article

Présentation

  • : Chroniques de Filles - Le blog des Acharnées -
  • : Les tribulations de deux jeunes femmes souhaitant faire partager leurs moments d'existence de façon à aider toute la gente humaine ayant un jour connu ces situations, le tout avec beaucoup d'humour et d'autodérision, parfois même au dépend des autres.
  • Contact

Recherche

Pages